L’externalisation de la formation crée aussi du lien social

0

portaitalaingonnet_colgatepalmoliveAlain Gonnet fête ses vingt ans aux ressources humaines de Colgate-Palmolive, groupe réunissant 36 000 collaborateurs dans le monde dont 1 100 en France. Aujourd’hui, il cumule les fonctions de HRBP (Human Resource Business Partner) et Relations Sociales pour la filiale française (1ère en Europe et 5e dans le monde avec 5,7% du chiffre d’affaires mondial).

 


Management de la formatio: Pourquoi le groupe Colgate-Palmolive a-t-il fait le choix de l’externalisation de la formation ?

Chez Colgate-Palmolive, notre modèle de gestion est, et c’est normal, dicté par les méthodes de la corporation. Dans une volonté de synergie, d’unicité des filiales au sein du groupe, d’économies d’échelle grâce à la mutualisation des ressources en centre de compétences, la règle est d’externaliser tout ce qui n’est pas notre cœur de métier. Sont donc outsourcés notamment les services généraux, la gestion du parc automobile, le sourcing du recrutement et une partie de la formation professionnelle.

Pour tous les métiers stratégiques de Colgate-Palmolive, comme les techniques de vente et la logistique, les formations sont réalisées par nos équipes internes. Je suis moi-même formateur de formateurs (Master trainer européen) pour les thèmes du management. L’élaboration du plan de formation, la stratégie de la formation et l’animation des équipes demeurent sous la responsabilité de la DRH.

L’externalisation de la gestion de la formation a donc logiquement été outsourcée, particulièrement pour les actions de formation relevant du DIF. Sont concernées : les formations de développement personnel à la carte et celles des langues. Signalons toutefois que les nouveaux entrants maîtrisent de plus en plus l’anglais. Pour de nombreux postes, le niveau 900-910 au TOEIC est un prérequis.

Dans le cadre d’un changement permanent, l’organisation mise en place permet une agilité certaine grâce, entre autres, à l’externalisation.

 

Management de la formation : Quels sont les bénéfices que vous constatez de l’externalisation de la formation ?

Objectivement, il s’agit de gain de temps et de qualité car le lien social a été préservé voire même s’est développé. Les bénéfices sont donc quantitatifs et qualitatifs.

Si l’on prend l’exemple de la gestion de la formation, cette mission est bien réalisée. Notre sous-traitant connait mieux les organismes que nous. Nous bénéficions de ses retours d’expérience. Je remarque, et j’apprécie d’ailleurs, un lien entre Marie (chargée de clientèle Formation Colgate-Palmolive au sein de RHEXIS, notre partenaire) et nos collaborateurs. J’ai de très bons retours réguliers de ces échanges avec les équipes. Il n’y a pas de perte de proximité. Marie conseille au mieux nos collaborateurs. Tout le monde la connait, elle est considérée à l’égale d’une collaboratrice en interne.

En externalisant cette activité de gestion, le résultat est donc meilleur qu’auparavant. Même si j’ai eu du mal à l’accepter au départ, le choix de l’externalisation renforce notre capacité à remplir nos missions RH à plus forte valeur ajoutée. Depuis que l’on externalise, on dénombre d’ailleurs plus d’actions individuelles de formation qu’auparavant.

Il est à noter que la politique formation et le plan sont maintenant gérés par la fonction Développement Ressources Humaines qui englobe la formation, la communication interne et les outils RH et dont la Responsable a rejoint Colgate dernièrement. C’est donc elle qui gère désormais le partenariat avec RHEXIS.

 

Management de la formation : Selon vous, comment évoluent les missions de la fonction RH ?

Je rappellerai que, pour moi, la fonction RH s’articule autour de trois missions : la gestion de la masse salariale, le soutien aux opérationnels pour atteindre les objectifs business et les relations sociales. Le cœur de métier de la RH est d’atteindre les objectifs business en conseillant en interne les collaborateurs. Mais nous sommes aussi des garde-fous en matière de droit social.

Chez Colgate-Palmolive, nous sommes maintenant moins nombreux qu’auparavant pour faire le même travail, heureusement aidés par des systèmes d’information corporate performants et le recours à l’externalisation pour toutes les fonctions support qui peuvent l’être. Prenons l’exemple du service de la paie : 12 personnes étaient nécessaires en 1992, aujourd’hui 1 seule personne traite chaque mois les données variables, le reste est outsourcé chez ADP.Je trouve que le lien social doit plus se concentrer sur la gestion de carrière que sur la gestion des congés. L’un doit se garder en interne, l’autre peut s’externaliser.

Le DRH peut ainsi se concentrer sur des activités à forte valeur ajoutée, au plus près des impératifs business. Nous avons longtemps « sur assisté » nos collaborateurs. Souvent on nous attribue des pouvoirs que nous n’avons pas. Désormais, nous devons responsabiliser les équipes ; les conseiller au mieux en respectant la législation locale sur la stratégie et la formation mais également leur apprendre une certaine autonomie. Une multitude d’outils est à leur disposition, ils doivent y accéder naturellement et ne plus demander systématiquement à être accompagnés.

 

Management de la formation : L’externalisation de la formation allège votre quotidien ?

L’impact de l’externalisation de la formation dans nos métiers est double. En choisissant les bons prestataires, nous travaillons en confiance et la qualité est au rendez-vous. L’externalisation de la formation nous fait gagner du temps donc de l’argent, sans perte de qualité, bien au contraire. De plus, piloter les prestataires, c’est sympa. C’est une autre façon de travailler et je la trouve, si ce n’est plus intéressant, au moins plus efficace.

L’externalisation de la formation en général, et celle de la gestion de la formation en particulier, nous permet de nous consacrer pleinement à nos collaborateurs et à leur avenir en nous informant en profondeur sur les impacts de la loi de sécurisation de l’emploi par exemple (NDLR : la revue législative trône sur son bureau…). J’étais très réticent lorsque l’on me l’a imposée. Je pensais que ce serait forcément mal exécutée. A tort ! Je ne peux que la recommander aujourd’hui et j’ajouterai même un constant : l’adage « small is beautiful » se révèle souvent juste. Nous faisons principalement appel à des prestataires spécialisés et très réactifs. Quand il faut du lien social, nous privilégions toujours des prestataires à taille humaine. La réactivité est cruciale dans nos métiers, ils nous l’assurent sans diminuer la qualité de la prestation et c’est précieux. Nous ne sommes pas traités comme un numéro de plus parmi les grands comptes.

 

 

logo_colgatepalmolive_

 

La société Colgate-Palmolive est cliente de RHEXIS, spécialiste de l’externalisation de la gestion de la formation et sponsor du blog Management de la formation. 

 

 

Retrouvez les articles sur le même thème qui peuvent vous intéresser :

 

 

Si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter mensuelle du blog MANAGEMENT DE LA FORMATION : rendez-vous ici.

 

Crédit photo : DR

Laissez un commentaire

*