L’actualité de la formation en 11 vidéos – juillet 2021 – janvier 2022

0

La deuxième moitié de 2021 a été marquée par la reprise économique, la crise du recrutement, des des engagements publics forts en faveur de la formation et de la reconversion. Au cours de la période, nous avons également vécu la préparation du dernier acte de la réforme de 2018, avec l’échéance Qualiopi et le transfert de la collecte à l’Urssaf. Une période riche pour la formation professionnelle, que nous illustrons avec une sélection de 11 vidéos publiées ces derniers mois.

 

La transformation du marché de la formation professionnelle

Xerfi a publié une étude sur l’avenir du secteur de la formation professionnelle à l’horizon 2024. Cette vidéo en présente les principaux enjeux. La crise a favorisé les acteurs du e-learning, et place les acteurs traditionnels devant une série de défis : la conversion totale ou partielle au digital learning, avec les investissements que cela suppose en matière de technologie et de formation des formateurs, le tout dans un contexte de concurrence intensifiée et de transformation de l’environnement institutionnel.

Pour y faire face, Xerfi identifie plusieurs axes stratégiques : l’investissement dans la transformation numérique, l’adaptation du catalogue aux thématiques du moment (soft skills, informatique, management…), l’optimisation du ciblage des clients, l’amélioration de l’image de marque (avec l’exemple de Lefebvre-Sarrut et de sa marque unique), le renforcement du maillage territorial ou des capacités d’accueil (exemple du Cnam ou du Cesi), ou encore l’extension à l’international via des partenariats.

 

BFM Business a donné la parole à Charlotte Fillol, directrice des produits et de l’éducation chez Studi, pionnier français du e-learning, en formation initiale comme en formation continue. Selon elle, la crise a stimulé les envies de reconversion des salariés, tout en suscitant une « envie de se former en ligne » beaucoup plus forte qu’avant la crise sanitaire. De fait, apprend-on dans l’article associé, le chiffre d’affaires de Studi a doublé en 2020 (de 60 à 120 M€), et pourrait atteindre 200 M€ en 2021. Une croissance qui s’explique également par la crise du recrutement, par deux canaux : les entreprises forment leurs collaborateurs quand elles ne trouvent pas les compétences sur le marché du travail ; et elles demandent aux organismes de formation de leur trouver les profils, par le biais de l’alternance. Studi, en effet, est également CFA en ligne – une possibilité largement facilitée par la réforme de 2018.

Autre point intéressant : pour Charlotte Fillol, la libéralisation du CPF est un gage d’un meilleur emploi des fonds de la formation. Un point de vue que ne partagent pas les partenaires sociaux, qui aimeraient encadrer davantage le CPF pour mieux orienter la dépense.

La vidéo est consultable ici.

 

Innovation : les atouts du Serious Game

Sur BFMTV, ce témoignage de Gamelearn, acteur du Serious Game. Adrien Giraldo, Business Unit Leader au sein de l’entreprise, nous explique les deux piliers de l’efficacité de leurs solutions. Le premier est la gamification, c’est-à-dire le fait de rendre la formation attractive pour l’apprenant en la présentant de façon ludique et engageante. Le second pilier, plus important, est le Game based learning, c’est-à-dire le fait d’apprendre plus et mieux grâce au jeu. La gamification agit sur la propension à se former, le Game based learning agit sur l’efficacité pédagogique.

 

La montée en compétences, un enjeu mondial

Dans la présentation de son rapport Perspectives de l’emploi 2021, l’OCDE souligne l’importance des politiques de formation dans la gestion de l’après-crise sanitaire et des enjeux écologiques. On y apprend que plus de la moitié des pays de l’OCDE ont investi dans l’adéquation entre offre et demande de compétences. L’organisme fixe comme priorité le développement des compétences, notamment digitales, mais aussi l’aide à la formation des plus vulnérables.

 

La formation professionnelle a 50 ans

Centre Inffo a célébré les 50 ans de la loi Delors de 1971 lors d’une rencontre qui s’est tenue les 30 novembre et 1er décembre 2021. L’événement a donné lieu à diverses vidéos qui documentent les 5 tables rondes. Nous avons retenu celle-ci, qui résume la thématique de la 3e table ronde, intitulée « De la Nouvelle société à une société de compétences ? ». Fouzi Fethi, responsable du pôle Droit et politiques de formation de Centre Inffo, nous y rappelle que la réforme de 1971 prenait place dans le projet de « Nouvelle Société » du premier ministre Jacques Chaban-Delmas, dont le but était de « libérer les initiatives » face à « un État tentaculaire ». Depuis, 14 autres réformes de la formation ont eu lieu, soit en moyenne une réforme tous les 3 ans et demi. La dernière en date, celle de 2018, a consacré l’émergence de la notion de compétences, en ramenant la formation « à son caractère instrumental, à savoir, l’acquisition de  compétences requises pour l’exercice du travail ».

 

Les dernières étapes de la réforme : Qualiopi et transfert à l’Urssaf

Dans cette vidéo, également publiée par Centre Inffo, deux consultants (Marie-Hélène Darchy, Pulsance, et Jacques Abécassis, Lucid Conseil et Formation) reviennent sur les motivations qui peuvent pousser un organisme de formation à demander la certification Qualiopi : en résumé, accès aux fonds mutualisés et signal au marché.

 

Forbes donne la parole à un jeune organisme de formation en ligne, 26 Academy. Dan Kersenty, son directeur des opérations, partage sa vision de la situation du marché, et nous donne également un point de vue de terrain intéressant sur Qualiopi (à 3’40). Il présente la certification avant tout comme un label de qualité des prestations de l’organisme certifié, et comme une garantie qu’ « il y a des débouchés à la clé ». Qualiopi n’apparaît que secondairement comme le sésame des financements mutualisés. La certification a donc bel et bien commencé à jouer un rôle de signal de marché ; en tout cas, elle apparaît comme tel dans le discours d’organismes de formation.

 

Dans cette vidéo de l’Urssaf, Cédric Lava répond aux questions très concrètes de plusieurs entreprises. Il présente le transfert à l’Urssaf de la contribution formation et de la taxe d’apprentissage avant tout comme une simplification pour les entreprises, qui acquitteront ces versements chaque mois via la DSN.

 

2021, année faste pour l’apprentissage

France Info est revenue en décembre sur les excellents chiffres de l’apprentissage – « plus d’un million d’apprentis depuis 3 ans », dont 675 000 en 2021 – tout en rappelant que ces résultats doivent beaucoup aux aides publiques exceptionnelles. Un entrepreneur nous avoue que celles-ci ont beaucoup joué dans son choix d’embaucher un apprenti. La vidéo revient également sur le calcul du cabinet Asterès selon lequel l’investissement de l’État dans l’apprentissage sera rentable à terme pour les finances publiques.

Le CPF vu par la Caisse des Dépôts et Consignation

Une vidéo didactique sur le Compte personnel de formation, qui synthétise bien l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement du dispositif. Le responsable formation n’y apprendra sans doute pas grand’ chose, mais c’est une ressource pédagogique utile pour les collaborateurs.

La transformation managériale : grand témoignage

Philippe Pierre, ancien DRH de L’Oréal et de Total, témoignait à l’occasion de l’événement Rise Up Connect du chemin parcouru depuis une vingtaine d’années en matière d’attentes des collaborateurs et des managers. Il évoque quelques anecdotes qui révèlent la « remise en cause de la centralité du travail dans nos vies » et la transformation du rapport à la carrière. Un contexte qui souligne l’importance du rôle de la formation comme vecteur d’engagement.

 

Crédit photo : Shutterstock / panuwat phimpha

Si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter mensuelle du blog MANAGEMENT DE LA FORMATION : rendez-vous ici.

Découvrez le site RHEXIS, l’externalisation au service de la gestion de votre formation.

 Retrouvez les articles qui peuvent vous intéresser sur des thèmes proches :

 

 

 

Laissez un commentaire