La formation en chiffres #25 : 79%

0

79% des entreprises envisagent de recourir aux OF en 2015 contre 89% l’année dernière. Ce chiffre est issu de l’étude « Conjoncture 2014-2015 » menée par Opcalia du 10 octobre au 5 décembre 2014. Cette enquête a recueilli 4125 réponses de responsables d’entreprises adhérentes ou non au réseau Opcalia (chefs d’entreprises, responsables RH, responsables formation…).

 

 

Une fonction formation plus stratégique

Selon cette étude Opcalia, 79% des entreprises solliciteront les OF cette année (versus 89% en 2014) et 80% d’entre-elles prévoient d’engager des budgets pour former leurs collaborateurs contre 88% l’an passé. L’une des raisons de cette « double » baisse peut s’expliquer par la suppression de la contribution fiscale de 0,9%.

En sortant du prisme purement administratif (fin de l’imputabilité), les responsables formation seront amenés à justifier de la pertinence des actions qu’ils mèneront (ROI) face à leur direction tout en garantissant leur traçabilité. Perçue depuis trop longtemps comme une dépense, celle-ci devient un investissement en adéquation avec les impératifs business. Rappelons que, comme nous l’indiquait Jean Marie Luttringer, «l’employeur a l’obligation d’assurer l’adaptation des salariés à l’évolution de leurs emplois »

 

Vers le développement de la formation interne ?

Si les entreprises pronostiquent un moindre recours aux OF en 2015, l’étude révèle que la formation restera un levier positif pour 86% d’entre elles dans le but de « développer les compétences des salariés et améliorer leurs performances ».

Quels dispositifs les entreprises privilégieront-elles en 2015 pour former leurs collaborateurs ? Les former en interne est une solution largement envisageable. Celle-ci permet aux organisations de développer des formations sur-mesure et à repenser le métier de RF vers celui de responsable formation et compétences.

Elle représente 61 % de l’ensemble des cours et stages dans les entreprises de 2000 salariés et plus (Quand la formation continue, Cereq, 2014).

Elle apporte de nombreux bénéfices parmi lesquels :

  • la réduction des coûts sans pour autant négliger la qualité des prestations fournies,
  • la valorisation de l’expertise des collaborateurs encouragés à devenir formateurs internes,
  • le développement du sur-mesure permettant le transfert de compétences et de savoir-faire métiers.

 

La mise en œuvre de la loi du 5 mars redistribue les cartes du secteur de la formation professionnelle. D’une part, les OF sont amenés à renouveler l’intégralité de leur offre pour s’adapter à ce nouveau contexte. D’autre part, en endossant leur nouveau rôle de stratège, les RF doivent se montrer innovant en matière d’ingénierie pédagogique, faire preuve d’agilité et de proactivité rendant nécessaire une veille permanente et un partage des bonnes pratiques entre pairs. Leur participation plus régulière aux CoDir ne favoriserait-elle pas une synergie entre orientations de la formation et stratégie d’entreprise ?

 

Source : étude Opcalia « Conjoncture 2014-2015 »

 

Si vous souhaitez vous inscrire à la nouvelle newsletter mensuelle du blog MANAGEMENT DE LA FORMATION : rendez-vous ici.

 

Découvrez le nouveau site RHEXIS, l’externalisation au service de la gestion de votre formation. 

 

Retrouvez les articles qui peuvent vous intéresser sur le même thème :

Laissez un commentaire

*