La formation en chiffres #14 : 5%

0

55 %  est le taux d’augmentation du chiffre d’affaires des prestataires de formation continue en 2011 dans un contexte économique a priori morose. C’est l’un des chiffres à retenir de l’étude Dares d’octobre 2013, publication de la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques intitulée « Les prestataires de formation continue en 2011 ». Le chiffre d’affaires des 58 668 organismes atteint 13,1 milliards d’euros en formant 23,8 millions de stagiaires (soit 1 152 millions d’heures de formation).

 

Les organismes de formation ne connaissent pas la crise ?

chiffredumois_dares_octobre2013

Prestataires de formation et chiffre d’affaires
Source : bilans pédagogiques et financiers, traitement Dares

Certes ce taux de croissance du chiffre d’affaires s’élevait à 9,9% en 2010 contre 5% en 2011, mais il reste donc positif malgré un environnement économique défavorable. Que ce soient des prestataires de formation privés ou publics, leur activité augmente.

Les constats de l’étude précédente se confirment avec ce nouveau bilan de la Dares.

Le marché de la formation professionnelle reste atomisé. En effet, 1 % des organismes ont un CA supérieur à 3 M€ : ils réalisent 44% du chiffre d’affaires global du secteur et forment 31% des stagiaires 2011.

 

Les vérités sur le nombre d’organismes de formation

Cette étude de la Dares se base sur 58 668 prestataires de formation à titre principal ou secondaire en 2011. L’émission, sujette à polémiques, Cash Investigation diffusée le 3 octobre sur France 2 faisait, quant à elle, l’écho de 82 000 établissements de formation recensés en 2013. Rappelons les propos de Stéphane Lardy – secrétaire confédéral FO en charge de l’emploi et de la formation professionnelle – lors de l’émission radiophonique le Téléphone sonne sur France Inter du 30 septembre dernier : sur les 56 000 organismes qui ont rempli une déclaration d’existence, on en compte environ 20 000 actifs. Relativisons donc sur les expressions « jungles des organismes », « mille-feuille », « grand gâchis », « vaste gaspillage », etc. Des certifications existent dans la formation professionnelle comme ailleurs pour justement se prémunir de tout excès possible. Parallèlement, la DGEFP et DIRECCTE/DIECCTE diligentent des services de contrôle. Ajoutons la réponse de Jean-Marie Luttringer à cette émission « racoleuse» intitulée Formation professionnelle, le grand détournement  : Quelques réflexions à propos d’une émission qui fait peu honneur au service public de télévision.

 

Il y a fort à parier que les données 2012 et 2013 soient du même acabit que celles de 2011. Celles de 2014 reflèteront-elles les souhaits du gouvernement de privilégier l’accès à la formation aux chômeurs et aux jeunes sans formation ?

« Il faut réorienter profondément, il faut prendre l’argent pour pouvoir le mettre en faveur d’autres publics, et ça c’est de la négociation entre partenaires sociaux », a affirmé Michel Sapin le 03 octobre à l’AFP. Attendons donc la fin de l’année pour connaitre le contenu de cette réforme dite « profonde » de la formation professionnelle et des conséquences qu’elle pourra avoir sur le secteur.

 

Source :

Les prestataires de formation continue en 2011, publication de la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (octobre 2013, n°062)

 

Retrouvez les articles sur le même thème qui peuvent vous intéresser :

 

 

Si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter mensuelle du blog MANAGEMENT DE LA FORMATION : rendez-vous ici.

 

 

Crédit photo : © RHEXIS

 

Laissez un commentaire


*

managementdelaformation.fr

Participez au baromètre
Management de la formation 2017 !

Cliquez ici pour participer