Pratique et pas cher : le digital learning vu par les DRH

0

Comme nous l’évoquons régulièrement sur ce blog, l’essor du digital learning fait partie des évolutions de fond de la formation professionnelle dans les années récentes et à venir. Une infographie réalisée par Unow, un acteur du secteur, permet de faire le point sur la perception du phénomène par les décideurs RH eux-mêmes. Il en ressort une forte appétence pour le digital learning, qui progresse dans les intentions d’investissement formation, grâce à ses qualités perçues : flexibilité et moindre coût.

 

Souvent abordée sous l’angle des achats, des organismes de formation, de la pédagogie, ou envisagée plus globalement, la digitalisation de la formation fait partie du quotidien des DRH et des responsables formation des entreprises. Où en est leur perception de cette composante relativement nouvelle de l’offre pédagogique ? Unow a posé une série de questions sur le sujet à 685 décideurs RH en octobre 2017 (on peut supposer que cette dénomination désigne collectivement les directeurs et responsables des ressources humaines).

 

Les achats « digital learning » en progression

Le premier constat – sans surprise – est celui d’un accroissement sensible des investissements dans le digital learning. 62% des répondants ont constaté une augmentation des dépenses de cette nature en 2017. Ils sont encore plus nombreux à en prévoir une en 2018 : 73%. Un écart de 11 points, donc, sur une seule année. On se trouve donc véritablement dans une période d’accélération de la consommation de digital learning par les entreprises.

La marge de progression reste très importante : l’infographie nous apprend également que 7 entreprises sur 10 consacrent moins de 10% de leur budget formation à ce type de prestations. Et seules 2 entreprises sur 10 se sont fixé des objectifs en matière de digital learning.

 

Les avantages : efficacité et coût maîtrisé

Le coût fait partie des motivations les plus importantes parmi celles qui sont avancées le plus fréquemment : 59% des dirigeants RH estiment que le facteur a pesé dans la balance, et 72% déclarent que leur entreprise a fait des économies en achetant digital.

Mais ils n’en ont pas pour autant l’impression d’acheter des prestations au rabais. La flexibilité est la qualité la plus appréciée parmi celles qui sont associées au digital learning (75% des répondants). Derrière ce terme, on peut deviner que les DRH/RRH pensent à la possibilité de mieux répartir et maîtriser la charge temporelle, de mieux concilier formation et contraintes opérationnelles, de limiter les déplacements, de toucher des publics répartis sur plusieurs sites géographiques…

L’efficacité vient ensuite (71%), suivie de la « richesse pédagogique ». Le digital séduit donc autant par son coût que par ses avantages intrinsèques. 58% du panel apprécie également la faculté, avec le digital learning, de personnaliser davantage les formations. On rejoint la notion de flexibilité, mais en ajoutant une dimension « RH » essentielle : le suivi individuel des compétences et des formations.

 

L’avenir, mais pas tout l’avenir

L’enthousiasme des décideurs RH pour le digital learning est à la fois très massif et raisonné. 96% des personnes interrogées estiment en effet que le phénomène « connaîtra un développement incontournable ». Une formule suffisamment vague, il est vrai, pour susciter une large adhésion ; mais le chiffre montre que la phase de scepticisme qui intervient au début de chaque vague d’innovation est bien dépassée – en tout cas chez les DRH/RRH.

A l’inverse, on ne trouve plus que 16% de répondants pour considérer que le digital learning sera « le modèle dominant » à moyen terme. Là encore, l’expression n’est pas très précise ; mais on peut deviner derrière ce résultat que pour ces praticiens du terrain des RH et de l’entreprise, rien ne pourra remplacer à 100% la formation en présentiel. C’est d’ailleurs la première vertu reconnue au digital learning : 77% des décideurs RH interrogés l’adoptent pour « diversifier les méthodes de formation ». Il s’agit d’enrichir une palette d’outils, et non de remplacer l’existant dans son entier. L’enquête Talentsoft que nous commentions en février dernier aboutissait à un résultat similaire ; seule une part résiduelle des personnes interrogées (2%) pensaient que le digital remplacerait totalement le présentiel.

 

Mais au fait, c’est quoi le digital learning ?

Le format de l’infographie ne permet guère de s’attarder sur la définition des termes. On comprend cependant que l’enquête distingue, comme il est courant, e-learning et digital learning. L’Académie Française ne s’est, bien évidemment, pas penchée sur la question… Mais il semble ressortir de l’usage que « e-learning » désigne davantage les pratiques les plus anciennes, à savoir les modules vidéo en ligne qui ont commencé à se développer vers le milieu des années 2000 ; le « digital learning » recouvrant les développements les plus récents, mooc, blended learning, classes virtuelles, mobile learning…

On apprend donc que 8 entreprises sur 10 ont déjà eu recours à des modules de e-learning, tandis que seules 43% ont utilisé des outils sur mobile au cours de la dernière année. Mais on monte à 55% pour les classes virtuelles et à 71% pour les formations mixtes et les Mooc/Spoc.

 

Si quelques précisions de méthodologie et de définition auraient été les bienvenues, cette infographie nous apporte un coup de projecteur bienvenu sur l’état d’esprit des DRH et RRH face aux dernières évolutions et innovations du marché de la formation. On y découvre une population globalement ouverte à la nouveauté, sans naïveté technophile, mais sans illusions non plus sur la difficulté qu’il y a à déployer le digital dans la formation : 64% des répondants identifient en effet l’accompagnement du changement comme le principal défi à relever pour y parvenir !

 

Infographie Unow Digital Learning

Source : Unow

 

Si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter mensuelle du blog MANAGEMENT DE LA FORMATION : rendez-vous ici.

Découvrez le site RHEXIS, l’externalisation au service de la gestion de votre formation.

Retrouvez les articles qui peuvent vous intéresser sur le même thème :

Laissez un commentaire